Archive pour le Tag 'des'

Plan pour les banlieues : la colère des maires et des associatifs

Plan pour les banlieues : la colere des maires et des associatifs

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez nos et lutilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptes a vos centres dinterêts et vous permettre lutilisation de boutons de partages sociaux

Ils parlent dune « douche froide » dune seance « humiliante » dun « rendez manque » dune « gifle monumentale » dune manSuvre « odieuse » et « meprisante » Jeudi 15 mars une cinquantaine delus et de representants dassociations de banlieue sont ressortis furieux du ministere de la cohesion des territoires où se tenait une reunion en presence du ministre Jacques Mezard Depuis ils ne decolerent pas

Point detape cle dans la « coconstruction » dune nouvelle ambition pour les quartiers populaires promise par Emmanuel Macron en novembre 2017 lors de son discours de (Nord) cette rencontre destinee a les travaux des acteurs de terrain « a fait pschitt » commente Philippe Rio maire (PCF) de Grigny (Essonne) « Le moins que lon puisse cest que nous navons pas senti denthousiasme » deplore Thibault Renaudin secretaire general de lAssociation de la fondation etudiante pour la ville (AFEV)

Les participants decrivent un ministre qui « na pas dit un mot de toute » apres arrive avec plus dune heure de retard « Il ne sest interesse a rien et na pose aucune question : a levidence le sujet lemmerde » en conclut un associatif « Nous attendions un cadre des objectifs un calendrier un retour& Mais non rien il ny avait pas de son » regrette une elue « Cette rencontre nest pas tres prometteuse se desole Chantal Dardelet responsable du pole egalites des chances de lecole de commerce Essec On craint de se dans la farine »

Labsence du secretaire dEtat Julien Denormandie  il etait a Cannes au marche des professionnels de l  a egalement ete perçue comme un signe de desinterêt La « deception » et la « perte de confiance » sont telles que certains songent a le processus de « mobilisation nationale pour la ville et les quartiers » voulue par lElysee

A Tourcoing le president de la Republique avait invite tous les acteurs de terrain a sengager dans une demarche de coconstruction Une approche destinee a un nouvel elan a la de la ville qui venait de ses quarante bougies dans un particulierement tendu Lannonce quelques mois plus tot des coupes budgetaires puis du gel des contrats aides avait declenche les foudres des maires et des associations Suvrant dans les territoires urbains defavorises Ils avaient alors fait leur voix en organisant mioctobre les etats de generaux de la de la ville baptises par la suite « appel de Grigny »

« Desinterêt manifeste »

Depuis lannonce du chef de lEtat on ne les entendait plus trop occupes a « travailler comme des malades » souligne JeanPhilippe Acensi president de lassociation Bleu blanc zebre Cela fait plus de cinq mois que les elus et les associatifs sillonnent la et enchaînent les groupes de thematiques (education insertion apprentissage &) Le tout sous la houlette de missionne par le chef de lEtat pour au gouvernement un ensemble de propositions qui devraient être presentees dans trois semaines

Pour beaucoup ce quils perçoivent aujourdhui comme un « desinterêt manifeste » pour leurs travaux est avant tout la consequence dune mise en concurrence « aberrante » et « malsaine » entre milieu rural et milieu urbain « Cest ce qui se joue en creux nous le sentons bien » declare Thibault Renaudin de lAFEV « Il y a un equilibre a entre les deux et de nombreuses possibilites de repartition equitable des moyens plaide Catherine Vautrin presidente (LR) du Grand (Marne) On ne peut pas lurbain contre le rural »

Cette crainte est nourrie par « les inclinaisons naturelles du ministre Mezard pour la ruralite et les moyennes » jugent certains et lactualite Afin de faire la grogne du milieu rural  limitation de la vitesse sur les routes departementales a 80 km/h notamment  Emmanuel Macron a passe douze heures au Salon de l quelques jours seulement apres reçu plusieurs centaines de jeunes agriculteurs a lElysee « Nous risquons de a la trappe » redoute Philippe Rio a Grigny




i_like_ike |
LS |
hauteurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The blog of Nicolas
| Ni OUI ni NON
| elevator