la version complète

Le jeu propose également un éditeur de circuits qui permet de réaliser ses propres circuits jouables en solo comme en multijoueurs, assurant au titre une durée de vie et un intérêt sans cesse renouvelés.Loin des simulations automobiles pointues, TrackMania base ses principes de jeu sur le fun et le côté spectaculaire des courses, ce qui lui vaut d’être apprécié par les joueurs de tout âge et de tout niveau.

Avec Forever, TrackMania va frapper un grand coup : avec plus d’une centaine de blocs inédits, 7 environnements au rendu graphique toujours plus beau, la possibilité de jouer en 3D (lunettes 3D fournies) pour un max de sensations, un nouvel éditeur de circuit simplifié, 4 modes de jeu dont le célèbre mode Stunt, un Media Tracker encore plus créatif pour réaliser des vidéos toujours plus folles…

* La possibilité de jouer avec les possesseurs de TrackMania Nations, la version gratuite de TrackMania destinée à la compétition et discipline officielle de l’ESWC, l’Electronic Sports World Cup.

* Encore plus de circuits et de nouveaux modes de jeu, dont notamment une campagne ‘Stunt’ en solo avec 25 circuits dédiés, et le mode ‘Cup’ en multi.

Source: http://www.01net.com/mea/url.php?k=m8c24i5aiErkRq3e3W6jDBanWjYfWSr9

USA: bouffée d’oxygène pour les banques avec l’assouplissement de …

USA: bouffée d’oxygène pour les banques avec l’assouplissement de normes comptables – Economie – MSN – Actualités Rechercher sur le web : AFP – jeudi 2 avril 2009, 20h19 USA: bouffée d’oxygène pour les banques avec l’assouplissement de normes comptables Un distributeur de Bank of America à Washington, le 15 septembre 2008 Les banques américaines, qui s’apprêtent à publier leurs résultats trimestriels, ont reçu une bouffée d’oxygène jeudi avec l’assouplissement de règles comptables controversées qui leur ont imposé des centaines de milliards de dépréciations d’actifs.Sous une pression politique intense, l’association professionnelle en charge de la standardisation des normes comptables aux Etat-Unis, le Financial Accounting Standards Board (FASB), a approuvé une modification de la règle dite de « mark-to-market », qui oblige les institutions financières à évaluer leurs actifs à leur valeur de marché.Dans les cas des actifs « toxiques » hérités de la bulle immobilière, très difficilement échangeables, cette valeur est souvent considérée comme très faible, conduisant à des dépréciations estimées à 800 milliards de dollars depuis deux ans.Les mesures adoptées jeudi visent à donner plus de latitude aux établissements pour déterminer la valeur de ces actifs, dans un cadre plus souple que celui d’une vente forcée.

Elles pourront s’appliquer dès la publication des résultats du premier trimestre, mais ne seront pas rétroactives.L’Association américaine des banques (ABA) a salué cette décision, qui va selon elle permettre aux banque « d’utiliser leur jugement lorsque qu’elles évaluents les actifs non liquides » et de « fournir des estimations justes » de leurs valeurs.Ces modifications « devraient doper les profits des institutions financières », a jugé Ed Yardeni, de Yardeni Research.

« Cela va probablement donner une très bonne impression des banques quand elles vont annoncer leurs résultats dans les semaines à venir ».A Wall Street, la nouvelles a été d’autant bien accueillie que plusieurs banques, dont les problématiques Citigroup et Bank of America, ont assuré avoir été rentables sur les deux premiers mois de l’année, hors dépréciations. »Le risque de voir une banque s’effondrer est désormais passé », a avancé Marc Pado.Près de deux ans après l’éclatement de la bulle immobilière aux Etats-Unis, qui s’est transformée en dramatique crise du crédit, les actifs toxiques héritées des années fastes continuent d’empoisonner les institutions financières.Le Trésor américain avait annoncé le 23 mars un plan visant à racheter aux banques leurs prêts douteux et leurs titres adossés à des actifs immobiliers, par des mécanismes associant l’Etat au secteur privé.Mais en attendant de voir ce système s’appliquer, les parlementaires américains avaient demandé au FASB d’agir rapidement, mettant fin à des mois de polémiques entre économistes et analystes financiers.Pour certains, laisser les banques évaluer elles-mêmes leurs actifs ne fait que renforcer le flou qui entoure les comptes des banques, et pourrait susciter davantage de méfiance des investisseurs.Ces règles avaient été en effet renforcées après un série de scandales comptables, dont celui qui avait conduit à la faillite d’Enron.Dans le Wall Street Journal, l’éditorialiste Michael Rapoport a jugé les demandes d’assouplissement des banques « largement bidons ».

Source: http://news.fr.msn.com/eco/article.aspx?cp-documentid=15663062

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

1...7891011



i_like_ike |
LS |
hauteurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The blog of Nicolas
| Ni OUI ni NON
| elevator